Mondial-2010 : baptême du feu pour la majorité des 23 joueurs du Cameroun (Analyse)

Publié le par sethkokorussie

COUPEMONDE.jpgYAOUNDE - Le sélectionneur de l'équipe de football du Cameroun, le technicien français Paul Le Guen, a publié samedi soir à Lienz en Autriche où la sélection est en stage la liste des 23 joueurs pour la prochaine Coupe du monde en juin-juillet en Afrique du Sud dont la majorité d'entre eux feront leur baptême du feu pour cette compétition.
En dehors du capitaine et attaquant Samuel Eto'o Fils, des défenseurs Rigobert Song Bahanag et Geremi Sorel Njitap, puis du gardien de buts Idriss Carlos Kameni, le reste de l'équipe est composé de joueurs qui participeront pour la première à une phase finale de cet important rendez-vous sportif.
Certes, excepté Vincent Aboubakar, seul amateur du groupe évoluant à Coton Sport de Garoua, club de première division qui domine le championnat national depuis les 10 dernières années, la plupart d'entre eux sont des joueurs professionnels bien en verve.

C'est le cas d'Achille Emana (FC Séville en Espagne), Alexandre Song Billong (Arsenal en Angleterre), Nicolas Nkoulou (Monaco en France), Benoît Assou Ekotto (Tottenham en Angleterre), Aurélien Chedjou (Lille en France), Stéphane Mbia (qui vient de remporter le championnat et la Coupe de France avec Marseille).
Mais, la sélection de ces joueurs dans l'équipe nationale est récente. Au point que certains observateurs estiment que leur inexpérience pourrait se ressentir dans leurs performances.
"Le Cameroun n'a pas su prendre les choses suffisamment à temps, mais on espère que cette équipe va arriver à nous faire plaisir", a commenté l'ancien gardien de buts Joseph Antoine Bell, joint par Xinhua samedi soir à Douala, la métropole économique du Cameroun. Visiblement pour apporter la touche des anciens, le sélectionneur a intégré dans les rangs deux ténors, Song Bahanag et Njitap, présents dans la sélection depuis plus de 10 ans.
"C'est clair que s'il [l'entraîneur] les avait appelés à la dernière minute, c'était pour les emmener à la Coupe du monde", a souligné Joseph Antoine Bell.
Avant lui, l'ancien entraîneur de l'équipe nationale junior Engelberg Mbarga avait déjà remarqué à la suite de la publication des 30 présélectionnés le 11 mai que Paul Le Guen "ne les avait pas appelés la dernière fois [lors du match amical contre l'Italie le 3 mars à Monaco en France] parce qu'il voulait évaluer d'autres joueurs. Compte tenu de leur standing, on aura besoin d'eux si ce n'est dans le terrain, au moins dans les vestiaires".
Mais, dans un pays où l'équipe nationale de football cristallise toutes les attentions, célébrée comme un symbole national, les deux défenseurs, jugés usés et classés au registre des "has been", ne bénéficient plus des faveurs des supporters qui les estiment désormais peu capables de performances époustouflantes dont ils ont fait montre par le passé.
Song Bahanag et Njitap peuvent-ils prouver le contraire ? C'est la grande question que se posent depuis environ deux ans les amoureux du football au Cameroun. Ceux-ci se rappellent encore l' erreur de Song Bahanag qui causa la défaite du Cameroun en finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) en 2008 au Ghana face à l' Egypte. Tout comme celle de Njitap en janvier dernier en Angola, contre ce même adversaire en huitième de finale.
Présélectionnés avec deux autres talents émergents du championnat national de première division, Jean Patrick Abouna Ndzana (défenseur Les Astres de Douala) et Patrick Mevoungou ( milieu de terrain dans Canon de Yaoundé), Vincent Aboubakar est le premier amateur sélectionné par Paul Le Guen depuis sa nomination en juillet 2009.
De ce dernier, les observateurs et les supporters camerounais disent que c'est un attaquant prometteur, qui avait fait bonne impression lors du match amical contre l'Italie, soldé par 0-0. " C' est un joueur qui a de l'avenir", a apprécié un chauffeur de taxi de Yaoundé samedi soir.
Manger général de Coton Sport de Garoua, Denis Lavagne note que "c'est un garçon qui dispose d'une bonne qualité technique, il est adroit devant les buts. Il joue collectif mais peut individuellement prendre ses responsabilités en débloquant à lui seul un match de football. Vincent est véloce et sa puissance dans le jeu apportent toujours un plus à l'équipe".
Paul Le Guen a publié sa liste des 23 joueurs du Mondial-2010 à l'issue d'un nouveau match amical où ses poulains, menés au score, ont fait 1-1 contre la sélection de Slovaquie en marge de leur préparation à Lienz, petite ville autrichienne. Ils s'étaient déjà opposés (0-0) trois jours plus tôt à la Géorgie.
Sixième participation à une phase finale de Coupe du monde après 1982 en Espagne, 1990 en Italie, 1994 aux Etats-Unis, 1998 en France et 2002 à Corée-Japon, le Cameroun cherche, à défaut d' aller-delà, rééditer son exploit de 1990 où il était entré dans l' histoire en franchissant, une première pour une équipe africaine, les quarts de finale. Grâce à une équipe conquérante composée, entre autres, du "vieux Lion" Roger Milla.
Dans un entretien le 13 mai à Xinhua, celui-ci a insisté sur la discipline dans la sélection pour obtenir les résultats attendus par les Camerounais qui commencent d'ores et déjà à se procurer des gadgets aux couleurs de ces "ambassadeurs" version football. Il a surtout interpellés le capitaine Samuel Eto'o Fils pour engager ses camarades avec plus de détermination dans la bataille.

Pour l'entraîneur, la première ambition, c'est de "sortir du groupe". Le Japon qu'ils rencontrent le 14 juin à Bloemfontein, le Danemark le 19 juin à Pretoria et les Pays-Bas le 24 juin au Cap sont les adversaires du groupe E des Lions indomptables au premier tour du Mondial.
C'est l'un des 6 représentants d'Afrique, avec le pays hôte ( l'Afrique du Sud), l'Algérie, la Côte d'Ivoire, le Ghana et le Nigeria. Fin

Par Raphaël MVOGO

Publié dans Sport

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article