Yopougon:Des habitants dénoncent des pillages de maisons

Publié le par sethkokorussie

pilla.jpgDes scènes de pillages de domiciles auraient cours en ce moment à Yopougon, témoignent des habitants de cette commune accusant par ailleurs, les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci) d’être les auteurs de ces actes.

L’annonce de la libération totale de Yopougon par les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci) a été accueillie dans la ferveur au sein de la population de cette commune. Puis qu’elle se croyait définitivement en sécurité avec la présence des forces proches de Ouattara. Leur joie aura été malheureusement de courte durée. 48 heures seulement après l’occupation totale de Yopougon par les Frci, le quotidien des populations rythme avec l’insécurité. En plus des agressions physiques de personnes, les scènes de pillages de domiciles ont pris des allures inquiétantes dans la commune, a tel point que les populations ne savent plus à quel saint se vouer désormais. «Nos maisons sont vidées de leurs contenus. Ces actes sont devenus récurrents dans tous les quartiers de la commune ces dernières 24 heures,» a déclaré un habitant du quartier Maroc, victime de pillage qui résiderait chez un proche à Abobo. L’avis de ce dernier est partagé par un autre habitant de Sideci. Cependant, affirmant que, depuis que les armes se sont tues dans la commune, les braquages des domiciles ont aussi fait leur apparition. «La porte de mon voisin a été fracturée en pleine journée pendant qu’il se trouvait dans la chambre. Après l’avoir ligoté, ses agresseurs ont emporté tout ce qui était dans la maison avant de se fondre dans la nature, sans être inquiétés.» a expliqué cet habitant qui se nommerait Koffi. Selon d’autres témoignages recueillis auprès des populations à Yopougon, bon nombre de maisons abandonnées par leurs propriétaires du fait des violences post-électorales seraient passées au peigne fin par les pillards. Qui sont les auteurs de ces actes criminels ? « Les pillards ne sont autres que les éléments des Frci censés nous protéger, a accusé un habitant du « nouveau quartier ». Nos agresseurs opèrent tous avec des kalaches au vu et su de tout le monde.» Info ou intox. Une chose est sure, des habitants affirment que les butins des agresseurs sont transportés dans des véhicules qui traversent des barrages érigés par les éléments des Frci. C’est pourquoi ils assimilent leurs bourreaux aux forces proches de Ouattara qui selon eux sont les seuls à être déployées en ce moment à Yopougon.

Alors que les responsables des Frci n’ont jamais reconnu que certains de leurs éléments reconvertis en véritables gangsters écumeraient des domiciles. On se souvient encore d’un communiqué pondu récemment par le porte-parole de l’armée ivoirienne dans lequel, il rejetait les actes de pillages sur prisonniers évadés à la faveur de la crise post-électorale.

Il ne suffit pas de laver l’image des éléments des Frci qui n’auraient plus bonne presse, les autorités gagneraient plutôt à extirper du lot les brebis galeuses pendant qu’il est encore temps.

Par ailleurs nous apprenons qu’en dépit de la libération de yopougon, des maisons seraient toujours confisquées par les Frci alors que les véritables propriétaires manifestent le désire de retourner chez eux. Des cas d’occupation illégale de maisons ont été signalées à Gesco où la cité Eden serait encore propriété des Frci.

Source:Wassimagnon, Koaci.Com Abidjan

 


 
 

 

 

 


 

Publié dans Abidjan News

Commenter cet article