Soutien aux populations appauvries par la guerre - Voici les grandes mesures sociales d’Alassane Ouattara

Publié le par sethkokorussie

ADpopulation_ivoirienne.jpgGratuité de la vignette en 2011, prorogation du délai de la carte de bus, gratuité des soins dans les hôpitaux publics, bientôt un allègement fiscal pour les entreprises. C’est un homme de parole et non un homme à parole. Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire ne veut pas perdre du temps. Conscient de ce que l’entêtement de Laurent Gbagbo a créé au sein de la population ivoirienne, le nouveau président ivoirien vient encore d’en donner la preuve. Le peuple ivoirien qui est au cœur des aspirations du président Ouattara pourra bénéficier des nombreuses actions de l’ancien Directeur général du Fmi (Fonds monétaire international). Ainsi, les promesses faites par lui sont en train de se réaliser, tout comme de nouvelles mesures qu’il vient de prendre pour abréger les souffrances des Ivoiriens. L’accès aux soins gratuits qu’il a évoqué lors de sa campagne présidentielle est effectif. Déjà dans les hôpitaux publics, la mayonnaise a commencé à prendre. Les Ivoiriens n’ont pas d’argent actuellement et Alassane Ouattara le sait. Aussi a-t-il décidé que les propriétaires de véhicules automobiles, motos et bateaux ne paient pas la vignette pour l’année 2011. Une décision qui date du mois de décembre et qui est désormais effective sous la présidence d’Alassane Ouattara. Quant aux détenteurs des cartes de bus dont le délai est arrivé à expiration depuis le 18 avril 2011, ils n’ont plus à s’inquiéter. Une décision émanant du nouveau président de la Côte d’Ivoire, proroge pour deux mois, soit jusqu’au 18 juin 2011, l’utilisation de la carte de bus. Une mesure qui touche véritablement la population ivoirienne et qui vient la soulager en cette période de vache maigre. Il y a longtemps que les Ivoiriens n’ont pas profité directement de ces actions. Les 45 milliards de F.cfa décaissés dans le cadre du programme d’urgence présidentiel viendront aussi alléger le supplice d’une population éprouvée par les dix ans de règne de la refondation. Une somme destinée à la lutte contre la pauvreté (santé, hydraulique villageoise, éducation, etc.). Mais le président Alassane Ouattara n’a pas oublié le secteur privé, le plus gros pourvoyeur d’emploi après l’Etat. Face aux difficultés rencontrées par les entreprises ivoiriennes, l’équipe du président Alassane Ouattara, précisément le ministère de l’Economie et des Finances est en train de concocter une potion magique, donc miracle. Il s’agit de mesures d’allègement fiscal au profit des entreprises car ce sont-elles qui ont permis à l’Etat ivoirien de rester débout. Un allègement fiscal que les entreprises ont appelé de tous leurs vœux et qu’elles ont soumis au président Ouattara lors de la rencontre du patronat ivoirien avec les candidats à l’élection présidentiel. Une rencontre au cours de laquelle le président Ouattara avait survolé les débats tant il avait anticipé sur ce que les chefs d’entreprise attendaient du futur président ivoirien. Le rouleau compresseur est donc en train de se mettre en marche pour le bonheur des Ivoiriens qui se rendront effectivement compte que ‘‘ tout ce que Ado dit, Ado fait’’.
Jean Eric ADINGRA POUR LE PATRIOTE

SETH KOKO TV


 

 


Publié dans Abidjan News

Commenter cet article