Souffrant depuis des mois : Bohoun Bouabré est décédé

Publié le par sethkokorussie

diby koffi 5Ironie du sort ou simple coïncidence ? Au moment où l’affaire Guy-André Kieffer refait surface avec la découverte d’un squelette humain à Issia, Bohoun Bouabré ( originaire de ladite localité), dont le nom a plusieurs fois été cité dans l’affaire de la disparition du journaliste franco-canadien, est décédé, hier.

Ce début d’année 2012 n’aura pas fait de cadeau à la classe politique ivoirienne. Après le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), c’est le Front populaire ivoirien (Fpi) qui vient de perdre un de ses barons, en la personne de Paul-Antoine Bohoun Bouabré. L’ancien ministre de l’Economie et des finances de Laurent Gbagbo est décédé, mercredi, aux premières lueurs du jour, dans un hôpital de Jérusalem, en Israël. Selon, Augustin Guéhoun, membre de la direction du parti, que nous avons joint, le défunt souffrait d’un mal depuis fort longtemps et qui l’avait contraint à se rendre en Israël, bien avant le déclenchement de la crise post-électorale. « Personnellement, je ne sais pas de quoi il souffrait. Mais, le fait qu’il soit parti en Israël avant la crise post-électorale, on peut dire qu’il était déjà bien malade. Il faut ajouter qu’il fait partie des gens dont les avoirs ont été gelés. Donc, il n’a pas pu se soigner. On est sous le choc de perdre un tel monsieur qui a quand-même confirmé son engagement pour l’indépendance économique, la souveraineté de la Côte d’Ivoire, en créant –ça ne s’est jamais vu ! – le budget sécurisé », a-t-il déclaré.

Selon des sources, Paul-Antoine Bohoun Bouabré, par ailleurs ex-ministre du Plan et du développement, souffrait d’une insuffisance rénale qui a fini par avoir raison de lui. Professeur agrégé en économie et surnommé le “poulain intellectuel’’ de l’ancien chef d’Etat, Laurent Gbagbo, il était le secrétaire national chargé de la population, des programmes de reconstruction et du développement solidaire au Fpi. Alors qu’en janvier 2008, il devait être nommé gouverneur de la Banque centrale des Etats de l`Afrique de l`Ouest, en remplacement de Charles Konan Banny, Laurent Gbagbo et les autres présidents ouest-africains confient finalement cette fonction à un autre Ivoirien, Philippe-Henri Dakoury-Tabley.

A côté de cet épisode, les problèmes de leadership entre lui et l’ancien ministre de l’Intérieur, Désiré Tagro, décédé le 12 avril dernier, au lendemain de l’arrestation de Laurent Gbagbo, ont quelque peu refroidi ses (Bohoun Bouabré) relations avec le parti. Augustin Guéhoun le qualifie comme quelqu’un de discret qui a beaucoup fait pour les populations d’Issia dont il est originaire. Il aurait eu 55 ans le 9 février prochain.
Source:Nord Sud
Anne-Marie Eba

Publié dans Vu dans la presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article