Salubrité urbaine : plus de 20.000 emplois bientôt créés dans la filière des déchets solides

Publié le par sethkokorussie

Plus de 20.000 emplois vont être créés dans les secteurs de la pré-collecte, la collecte et la valorisation des déchets solides en vue de résorber le chômage des jeunes, a annoncé, jeudi 21 juin, le Ministre de la Salubrité Urbaine, Anne Désirée OULOTO, à l’occasion de l’Atelier de restitution d’une étude sur les métiers de la salubrité. Cette étude réalisée dans le cadre du projet de professionnalisation de la filière déchets, s’inscrit dans la vision de SEM le Président de la République Alassane Ouattara, qui veut créer à l’horizon 2015, un million d’emplois pour les jeunes.

Cet atelier de restitution qui s’est tenu à l’hotel du District d’Abidjan, au plateau, à enregistré la présence du Ministre d’Etat, Ministre de l’Emploi, des Affaires sociales et de la Solidarité, Gilbert Koné KAFANA et du Ministre de l’Artisanat et de la Promotion des Petites et Moyennes Entreprises, Sidiki KONATE, qui ont apporté leur soutien à l’initiative du Ministre Anne Désirée OULOTO.

L’étude conduite par le Cabinet ECEF-Environnement (Etudes, Conseils, Expertises et Formations) a identifié plusieurs métiers à même d’absorber des milliers de jeunes. Dans le secteur de la pré-collecte, il s’agit des métiers d’agents d’entretien des voiries et des espaces publics, d’agents d’entretien des caniveaux et d’agents de nettoiement. Au niveau de la collecte, ces jeunes pourront s’engager comme responsables de centres d’enfouillissement, conducteurs de bennes, agents de déchèterie, coordonnateurs déchèterie, responsables de la gestion des déchets, coordonnateurs de collecte, responsables propreté, éboueurs et agents de bascule.

Au titre du traitement et de la valorisation des déchets, des emplois d’ingénieurs en traitement de déchets, d’ambassadeurs et d’agents de tri, de techniciens de traitement des déchets, d’agents techniques d’unités d’incinération et d’opérateurs de compostage ont été également identifiés pour l’insertion des jeunes.

D’autres métiers comme le conseiller environnement, le conseiller promotion et valorisation du compost, le chargé de recherche et développement du domaine des déchets, l’éco-composteur pourront aussi être créés pour le conseil et l’assistance.

Saluant ce projet, le Ministre d’Etat Gilbert Koné KAFANA, a dit qu’il va contribuer à résoudre le chômage de quelques 6 millions de jeunes dans notre pays. Quant au Ministre Sidiki KONATE, il a affirmé que les nouveaux métiers identifiés dans la filière déchet, viendront enrichir le répertoire de la chambre des métiers de Côte d’Ivoire.

Ces hautes personnalités ont encouragé le Ministre de la Salubrité Urbaine et ont souhaité l’exécution rapide de ce projet afin de répondre aux nombreuses sollicitations, et de contribuer à créer «la salubrité morale» dans nos quartiers.

Le service communication

Publié dans Abidjan News

Commenter cet article