Remobilisation des troupes / Hamed Bakayoko aux Policiers : “Rassurez les honnêtes citoyens, terrorisez les bandits”

Publié le par sethkokorussie

HAMED.jpgPlus rien ne sera comme hier. C`est le message que le ministre d`Etat, ministre de l`Intérieur, Hamed Bakayoko, a passé aux policiers. Hier à l`Ecole Nationale de Police, le ministre de l`Intérieur a « amplifié » le message de la veille du Chef de l`Etat à tous les policiers de Côte d`Ivoire. « Après ce que ce pays a vécu, plus rien ne sera comme avant, a-t-il averti. Celui qui ne l`a pas compris est perdu d`avance ». De son avis, tout doit changer et tout va changer. Et la Police en priorité. C`est pourquoi, il a engagé la Police à une « nouvelle espérance, à une nouvelle mission et à une nouvelle vision ». Au fond, il entend « réhabiliter l`image » de cette coopération. Il veut une Police « digne, fière » qui «respecte » le citoyen et vice-versa. Une ambition dont la réalisation reste liée autant à l`Etat qu`aux Policiers eux-mêmes. Selon le ministre de l`Intérieur, l`Etat « fera sa part ». « L`Etat est conscient de vos difficultés, de vos souffrances et de vos contraintes a-t-il rassuré. Je ferai tout afin que vous bénéficiez de conditions de travail et de vie honorables ». Il a promis, entre autres, trouver une solution rapide aux problèmes des baux et aussi être « intraitable » avec quiconque même une personnalité qui voudrait « humilier » la Police. En retour, le ministre de l`Intérieur a exigé des soldats « modèles, professionnels, disciplinés et rigoureux dans le travail ». Bien sûr, Hamed Bakayoko n`a pas oublié de parler de l`abandon du racket. Une pratique tant décriée par les citoyens. Ce sont justement ces derniers qui sont la véritable préoccupation du ministre d`Etat. « Il faut que a Police se réconcilie avec elle-même et avec les Ivoiriens a-t-il plaidé. Au commissariat, un citoyen doit trouver secours et réconfort. La Police doit sécuriser et rassurer ». Intransigeant, il a engagé les agents à « rassurer les honnêtes citoyens (et) à terroriser les bandits, les voyous et les délinquants ».

Mbia : “Plus de prime au laxisme”

Car un pays sans « paix et ordre » ne peut prospérer. Par ailleurs, a-t-il rappelé, comme l`atteste la reconduction du Directeur de la Police, le Gouvernement Ouattara « ne juge qu`aux résultats ». Sans calculs politiciens. « Nous ne pouvons pas faire subir aux soldats les responsabilités des politiciens, a-t-il juré. A l`exception de ceux qui ont outrepassé leurs missions ». Par conséquent, il a mis les soldats en garde : « Un policier n`est pas un politicien. La Police, c`est toute la Côte d`Ivoire ». Un discours déjà bien appréhendé par le Général Brindou M`bia, directeur général de la Police. Ce denier qui a dit toute sa « gratitude » pour sa reconduction, l`analyse comme « une marque de confiance » à l`égard de la Police. « Les autorités ont de grands projets et de grandes ambitions pour la Police, a-t-il lancé à ses soldats. Toutefois, il faudra le mériter ». C`est pour cette raison qu`il a engagé tous les « nostalgiques » de se « mobiliser et de se mettre au service des autorités et des Institutions ». « Cessez votre grève de zèle, s`est-il emporté. Ressaisissez-vous, il n`aura aucune prime au laxisme. Il n`y a pas une Police du Nord et du Sud ». In fine, il a appelé les policiers à rompre avec les « mauvaise habitudes come le racket » et à travailler dans la « discipline et la rigueur » comme le Chef de l`Etat les a engagés la veille.

KIGBAFORY Inza (Ph : A. Messmer)

Source: LE PATRIOTE

SETH KOKO TV


 

 

Publié dans Abidjan News

Commenter cet article