Reconstruction de l`économie ivoirienne / Jean Kacou Diagou, président du Patronat: “Depuis 99, la Côte d`Ivoire grandit dans la décadence”

Publié le par sethkokorussie

PDG-Diagou.jpgLorsqu`un pays grandit dans le déclin, son peuple grandit dans la souffrance, une souffrance sans fin. Et parce qu`un pays ne meurt jamais, il n`a pas d`autre choix, s`il veut le bonheur de son peuple, que de se projeter dans un futur meilleur ; afin de mettre fin à la souffrance de ses enfants. La Côte d`Ivoire est née, il y a 50 ans. La Côte d`Ivoire a grandi. Elle a connu la grandeur de 1960 à 1980, elle faisait alors la fierté de toute la sous-région et même de l`Afrique entière. A partir de 1980, la Côte d`Ivoire s`est arrêtée. Depuis 1999, elle grandit dans la décadence. Et ses enfants continuent de souffrir. La moitié de ses enfants ne mangent pas à leur faim, la moitié de ses enfants en âge de travailler ne travaillent pas, bon nombre de ses enfants n`ont pas accès aux soins de santé de base, bon nombre de ses enfants n`ont pas accès à l`eau potable, un grand nombre de ses filles et de ses fils se prostituent parce qu`ils ont faim, un grand nombre de ses filles et de ses fils s`adonnent à la délinquance parce qu`ils ont faim. Sa jeunesses a perdu tout espoir parce qu`abandonnée à elle-même". Jean Kacou Diagou peint, ici, un visage hideux de la Côte d`Ivoire, un visage qui, disons-le, honnêtement, ne peut donner de l`espoir à son peuple. Si bien évidemment, rien n`est fait pour relancer la vie sous sa forme plurielle. C`est d`ailleurs pour cette raison qu`il compare l`âge de ce pays à celui d`un homme du même âge, 50 ans. "Le futur d`un homme de 50 ans ne le conduira dans la plupart des cas que vers un passé certain qui fera de lui un homme qui aura été...A 50 ans, un pays peut se projeter dans le rêve d`un futur meilleur. Un pays ne meurt pas comme un homme...Notre pays peut se relever, il doit se relèver et il se relèvera. A l`instar des pays comme le Japon, l`Allemagne, la France, car il a un sous-sol riche que ces pays n`ont pas. La Côte d`Ivoire sera une grande nation, car elle a un immense potentiel agricole que le Japon n`a pas. Nous pouvons être fiers de nous retrouver à Yamoussoukro pour épouser la vision d`une Côte d`Ivoire qui permettra à chacun de ses enfants d`inventer son propre bonheur", a déclaré, convaincu et dans un discours poétisé, le président de la Cgeci, à l`ouverture officielle de l`atelier.

Source: LE NOUVEAU REVEIL

Une vidéo de Seth Koko pour votre réflexion du jour.

Publié dans Vu dans la presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article