Réconciliation nationale / Banny aux musulmans : ‘‘Seul Dieu réconcilie les cœurs’’

Publié le par sethkokorussie

ACCharles Konan Banny, le président de la Commission Dialogue-vérité-réconciliation a fait son baptême de feu le mardi 19 juillet 2011face aux musulmans Sunnites de Côte d’Ivoire qui le recevaient à leur mosquée d’Adjamé Bracodi. Il leur a demandé de se mettre en ordre de bataille pour réussir la réconciliation de tous les fils et filles de Côte d’Ivoire.
La mosquée Sunnite d’Adjamé Bracodi a été prise d’assaut le mardi 19 juillet par les fidèles. La raison, ils y recevaient le président de la commission Dialogue-vérité réconciliation. Charles Konan Banny a demandé à la communauté des musulmans d’emprunter la voie de la réconciliation nationale. Qui, selon lui, permettra de donner des opportunités de développement à la Côte d’Ivoire, après la crise postélectorale qui a fragilisé la paix, socle de tout développement durable. « Depuis ma nomination, c’est la première fois que je m’adresse à un public aussi important, en nombre et en qualité », a reconnu Charles Konan Banny. Par ailleurs, il a souhaité le rassemblement de tous les Ivoiriens autour de l’idéal du Dialogue comme l’avait prôné le père de la Côte d’Ivoire moderne, le président Félix Houphouët-Boigny. Car, selon lui, c’est à ce prix que la réconciliation se fera. Il n’a pas manqué d’inviter les musulmans de la Côte d’Ivoire à l’union. Reconnaissant la délicatesse de sa mission, le président Banny a avoué qu’il est certes permis de favoriser le dialogue entre les hommes, mais il n’est pas aisé de réconcilier les cœurs des hommes. « Seul Dieu réconcilie les cœurs », a-t-il reconnu. C’est à ce titre que Charles Konan Banny a décidé de confier sa mission à Dieu. Mieux, il a indiqué que cette mission est avant tout celle des dignitaires religieux, représentants de Dieu parmi les hommes. Si le président de la commission Dialogue-vérité-réconciliation engage toutes les populations à la réconciliation, ce n’est pas pour autant qu’il exclut la justice et la repentance. Il a souhaité que la réconciliation se fasse sur une base d’honnêteté, d’humilité et de l’application du droit. Pour terminer, Charles Konan Banny a estimé que l’objectif final de la commission Dialogue-vérité-réconciliation est de faire en sorte que les citoyens ivoiriens ne soient plus confrontés à la situation de crise postélectorale qu’ils ont vécue. Avant lui, El hadj Babily Dembélé a, au nom de la communauté musulmane, souhaité la bienvenue au président de la commission Dialogue-vérité et réconciliation. Il lui a par ailleurs signifié qu’il n’existe qu’une seule communauté musulmane structurée cependant par plusieurs organisations régies, selon lui, par la loi N° 60-315 du 21 septembre 1960 relative aux associations. Puis Babily Dembélé de rappeler la mission de la commission Dialogue-vérité et réconciliation qui, selon lui, est de travailler au retour définitif de la paix, à l’unité et à la réconciliation vraie et profonde entre tous les Ivoiriens. L’étape de la mosquée des Sunnites d’Adjamé Bracodi marque le début de la réconciliation nationale. Il faut en outre noter que la communauté chrétienne a pris part à cette rencontre à travers les Catholiques, les Harristes, les Célestes et les Déhimas.
Ephraïm Aboubacar

Source/Ivoir Presse

SETH KOKO TV

 


 

Publié dans Vu dans la presse

Commenter cet article