Quand tu ne sais pas d’où tu viens, même quand tu sais où tu vas, le chemin à parcourir comporte toujours des embûches difficiles à éviter. Il en est ainsi comme il va de la solidarité ou du

Publié le par sethkokorussie

ACHEVEMENT DU PROCESSUS ELECTORAL

RHDP-7.JPGLe Directoire du RHDP, lors de sa réunion hebdomadaire du 31 mars 2010, a analysé la situation sociopolitique du pays et s’est particulièrement inquiété de l’important retard constaté dans la mise en oeuvre du processus électoral depuis le communiqué d’Abidjan du 22 février 2010 à la suite de la visite du Facilitateur de l’Accord Politique de Ouagadougou, Son Excellence Blaise COMPAORE Président du FASO.
Le Directoire du RHDP, soucieux d’une sortie de crise pacifique, rappelle qu’il est nécessaire eu égard à l’aggravation de la misère, à la paupérisation généralisée, à la destruction inexorable du tissu économique et social de notre Nation avec les coupures d’électricité, les coupures d’eau, les augmentations des prix du carburant et des produits de première nécessité, de reprendre sans délai le processus qui doit conduire notre pays à une paix durable.
Le Directoire du RHDP, pour rattraper le temps perdu, demande instamment :
Que soit immédiatement repris le contentieux administratif et judiciaire de la liste électorale;
Que la durée du contentieux soit fixée à 21 jours conformément au communiqué d’Abidjan du 22 février 2010;
Que les acquis suivants soient préservés notamment :
l La liste provisoire de 5 300 000 électeurs, liste consensuelle, fiable, équilibrée et certifiée par le Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, M. Choi Young-Jin ainsi que celle de 1 033 000 enrôlés dont le traitement est en cours, conformément au mode opératoire consensuel ;
l Les travaux déjà effectués par les Comités de suivi soient validés et reversés dans la liste provisoire dite blanche de 5 300 000 électeurs;
l Le mode opératoire consensuel dont l’efficacité n’a pas été remise en cause à ce jour.
Que l’indépendance de la CEI soit préservée de toute intrusion de l’Exécutif et des Partis politiques.
Le Directoire du RHDP met en garde le FPI et ses alliés, contre toute manoeuvre dilatoire de nature à retarder davantage le bon déroulement du processus électoral.
Le Directoire du RHDP n’entend pas laisser perdurer ce climat de ni guerre ni paix et cette atmosphère d’incertitude artificiellement entretenus par le FPI.
Le Directoire du RHDP invite ses militants et sympathisants à rester mobilisés et à l’écoute des mots d’ordre qui leur seront communiqués.

Fait à Abidjan 31 mars 2010
Pour le Directoire
Le Pr Alphonse DJEDJE MADY

Commenter cet article