Processus électoral : La Cpc demande la démission de Youssouf Bakayoko

Publié le par sethkokorussie

«L`A.g.e, afin de dénoncer le laxisme dans lequel semble se complaire la Cei et exiger la publication d`un calendrier électoral, appelle à la tenue de sit-in éclatés, ce samedi 26 juin 2010, dès 08 heures devant les Cei locales ». C`est ce qu`annonce le communiqué final de l`Assemblée générale extraordinaire (A.g.e) tenue, hier, à Anyama par la Coalition pour le changement (Cpc). Il s`agit pour la Cpc de faire pression sur le président de la Commission électorale indépendante (Cei) qui a prouvé son « incapacité » et celle de son équipe à conduire la Côte d`Ivoire aux élections. « La Cpc voudrait l`inviter (Youssouf Bakayoko) à tirer toutes les conséquences de son incompétence en rendant sa démission ». L`A.g.e a salué la volonté du Premier ministre de relancer le processus, dans un esprit de consensus, en annonçant le début de l`opération de vérification qui débute aujourd`hui. Elle a toutefois regretté que « le communiqué ne mentionne ni la fin de l`opération ni la période du contentieux additionnel sur la liste provisoire ». La question de la fraude aux concours favorisée par le camp présidentiel n`a pas été passée sous silence. Désiré Tagro a été invité à la démission. Deux communications ont donné de l`éclat la rencontre initiée par l`organisation de Touré Mamadou. L`une portant sur le mandant de Laurent Gbagbo, au regard des résolutions des Nations Unies, des accords de paix et de la constitution et l`autre relative au processus électoral.

Bamba K. Inza

Une vidéo de Seth Koko pour votre réflexion du jour.

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prochaines vidéos.

Commenter cet article