Meeting de la JFPI à Yopougon / Elie Hallassou (Ex-membre de la Galaxie patriotique) : “Si on n`annule pas ce meeting, il y aura mort d`hommes”

Publié le par sethkokorussie

logo-du-fpi.jpgElie Hallassou était devant la presse hier dans un super marché de la place, pour `` faire le bilan de ses 100 jours de militantisme au sein de sa nouvelle formation politique, le RDR``. Au cours de cette conférence de presse, il s`est prononcé sur le meeting que projette d`organiser la Jeunesse du FPI à Yopougon le samedi prochain. «Ce meeting doit être interdit. Au regard de ce qui s`est passé à Koumassi, des déclarations subversives et séditieuses des responsables du FPI, il faut purement et simplement l`annuler. Si on ne le fait pas, il y aura mort d`hommes», a-t-il prévenu. Et d`ajouter: «Je sais de quoi je parle, car n`oubliez pas que j`étais avec eux». Le désormais militant du RDR a appelé les autorités à prendre leurs responsabilités pour interdire ce meeting. Pour lui, en le faisant, ce n`est pas enfreindre aux règles de la démocratie. «Gervais Coulibaly, l`ancien porte-parole de Laurent Gbagbo, a fait un meeting en plein Plateau à l`hôtel du District d`Abidjan. Il n`y a rien eu. Il a reconnu Ouattara comme président de la République. Il a fait tranquillement son meeting», a-t-il argué. Elie Hallassou a révélé que les populations de Yopougon ne veulent pas de ce meeting qui, selon lui, ne participe pas à la dynamique de paix et vise à saboter les élections législatives. «Comme ils refusent d`aller aux élections législatives, ils veulent semer la chienlit pour qu`elles ne se tiennent pas», a-t-il accusé. Avant de rappeler Justin Koua, le président de la JFPI par intérim, en ces termes : «La Côte d`Ivoire a été déjà libéré. Ce n`est pas la peine de faire un meeting de libération». Il s`est en outre, élevé contre les propos tenus par le secrétaire général par intérim du FPI, Laurent Akoun, à l`endroit du secrétaire général par intérim du RDR, le ministre Amadou Soumahoro. Concernant ses 100 jours déjà passés au RDR, le conférencier les juge largement positifs. «On m`a fait en 100 jours ce que Gbagbo ne m`a pas fait en 10 ans», a-t-il reconnu. A en juger, selon lui, l`accueil que lui ont réservé les premiers responsables du RDR et de la marque d`estime renouvelée par le secrétaire général de son parti qu`il a représenté à maintes occasions.
Source:Le Patriote de Jean-Claude Coulibaly

ACSCI TV:

 

 

 

 

 


Publié dans Vu dans la presse

Commenter cet article