Législatives à venir/ Youssouf Bakayoko : “Que le pays ne connaisse plus jamais de crise post-électorale”

Publié le par sethkokorussie

YbakayokoRencontre de famille mais aussi rencontre de vérités. Le Président de la CEI Youssouf Bakayoko, a eu une séance de travail avec le personnel administratif et technique de l’institution qu’il dirige. Cette réunion qui s’est tenue hier, dans les locaux sinistrés-tout a en effet été pillé-du Secrétariat Général, a d’abord permis au patron des lieux de toucher du doigt les conditions pénibles dans lesquelles travaille son personnel. Plus de véhicule, plus un seul ordinateur, plus de photocopieur, plus de serveur de compilation des données. Heureusement que les services du Secrétaire Général, M. Konan Kouadio, avaient pris le soin de conserver des copies. Heureusement aussi que l’UNOPS a promptement réagi en offrant des ordinateurs portables afin que le personnel s’active. Tout avait en effet été emporté par les pillards de la crise post-électorale causant un lourd préjudice de 1,2 milliard à l’institution. Mais malgré ce manque de confort, le personnel est toujours présent aux heures réglementaires et s’acquittent de ses tâches quotidiennes. Cela a suffit à Youssouf Bakayoko pour saluer leur courage et leur abnégation au travail tout en souhaitant vivement «que la Côte d’Ivoire ne connaisse plus jamais de crise post-électorale». Il leur a adressé ses félicitations pour le travail réalisé lors de la présidentielle, un travail qu’il a qualifié de professionnel. Toutefois, le chef des lieux n’a pas oublié de préciser que ce travail n’est pas pour autant achevé. Pour lui, les législatives restent un autre défi majeur que le personnel aura à relever dans un esprit de réconciliation mais aussi et surtout dans l’équité et sans parti pris comme ce fut le cas pendant les premier et deuxième tours de la présidentielle. «Ici à la CEI et vous le savez déjà, seul l’intérêt supérieur de la nation doit primer sur tout. Nous l’avons déjà démontré et je vous exhorte à le rééditer» leur a-t-il indiqué. Il a dit qu’il n’avait pas l’intention de réduire le personnel ni de le réaffecter ailleurs mais, il a aussi et surtout précisé qu’il n’entendait pas non plus faire de cadeau à ceux qui trichent dans le travail. Bakayoko a aussi informé l’assistance de ce que le Gouvernement était à pied d’œuvre pour satisfaire aux besoins qu’exige la tenue d’élections démocratiques. Dr Kra et Morokan, s’exprimant au nom du personnel ont souhaité la réactivation de l’assurance maladie et ont promis de jouer pleinement et entièrement leur partition afin que ces élections soient marquées du sceau de l’excellence.
Source : Service Communication de la CEI

Par Le Patriote

SETH KOKO TV


 

Publié dans Vu dans la presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article