Intempérie / Pluies diluviennes sur Abidjan - Au moins 8 morts dans des glissements de terrain

Publié le par sethkokorussie

Zoo-Eboulement.JPGAu moins huit personnes sont mortes jeudi 24 juin 2010 dans des bidonvilles à Abidjan à la suite de glissements de terrain provoqués par des pluies torrentielles, a déclaré le préfet Sam Etiassé. "Aujourd`hui (ce jeudi), nous déplorons huit morts dans différents quartiers d`Abidjan", a-t-il indiqué. Ces glissements de terrain ont eu lieu dans des "quartiers précaires", a-t-il souligné. Dans ces bidonvilles, les habitants vivent dans des baraques installées souvent sur le flanc ou au bas de collines, s`exposant aux éboulements. Alors que la saison des pluies bat son plein, les pluies diluviennes qui avaient commencé mercredi soir ont également, inondé des quartiers résidentiels de la ville et occasionné de nombreux dégâts, a ajouté le préfet. C’est le cas de Riviera Bonoumin où des immeubles (R+2 et R+4) situés sur le tronçon du nouveau pont ont été engloutis. Selon les responsables de la mairie de Cocody, cette inondation est due à la construction du nouveau pont. « Les canalisations sont étroites à cause des constructions anarchiques dans les ravins », a expliqué Gogoua Germain, agent aux services technique de la mairie de Cocody. Plus de 58 familles sont sans abri. Les agents de la marie de Cocody procèderont au recensement des sinistrés et au déguerpissement des autres habitants qui, aux dire de cet agent ont construit sans leur autorisation. « Nous avons, à plusieurs reprise, déguerpis ces lieux mais ils reviennent à chaque fois. C’est de la mauvaise foi que parce que nous leur avons expliqué que ces constructions empêchent le ruissellement des eaux » a-t-il révoqué. A Gobelet, comme de coutume, des personnes ont trouvé la mort. Toute d’une famille dont un enfant a péri sont les décombres du mur de leur maison qui s’est écroulé durant leur sommeil. A l’hôpital Militaire d’Abidjan sous la forte pression des eaux de ruissèlement, le mur a cédé, laissant des éboulements sur l’axe Adjamé-Abobo. A Abobo, la pluie a fait d’énormes dégâts, même si pour le moment, on ne dénombre pas de victimes humaines. Il en est de même pour les riverains des quartiers Houphouët-Boigny, Samaké et au PK18 où des familles sont restées sans abri. A Abobo Belle-Ville, un bâtiment abritant majoritairement des policiers a été inondé et ses locataires sinistrés. Rappelons qu’en juin 2009, des éboulements dus aux fortes pluies avaient fait 21 morts dans la capitale économique ivoirienne
PAT, OG , Source:
L'intelligent d'Abidjan

Publié dans Abidjan News

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article