Enseignement supérieur / Concours d’entrée à l’Inp-hb 643 admis sur 7160 candidats

Publié le par sethkokorussie

Les résultats d’admission au concours d’entrée à l’Institut national polytechnique Houphouët-Boigny (INPHB) de Yamoussoukro sont disponibles depuis le lundi 19 décembre 2011. Sur 7160 candidats en lice, 643 ont été déclarés admis sur les 650 places à pourvoir au titre de l’année académique 2011-2012. Face aux critiques et grincements de dents, le sous-directeur de l’Orientation au ministère de l’Enseignement supérieur, Dr Kouassi Brice et Téti Pierre, responsable dudit concours, ont co-animé une conférence de presse hier mardi 20 décembre 2011 dans les locaux de l’antenne de Cocody pour livrer les conclusions de l’organisation.

A en croire les deux collaborateurs du ministre Ibrahima Cissé Bacongo, la commission du concours a travaillé sur la base de l’instruction «tolérance zéro» du ministère de tutelle. «Cette instruction s’est traduite à travers le triptyque équité, transparence et communication qui a guidé l’organisation du Concours 2011. Il s’est agi de traiter à chance de réussite égale tous les candidats, de laisser apparaître au grand jour la totalité des activités et de les amener à comprendre que toutes les voies parallèles d’entrée à l’Inp-HB, l’un des fleurons de la formation en Côte d’Ivoire, sont définitivement fermées. Mieux, la commission du concours a intégré en son sein le cabinet du ministre, les différentes structures spécialisées dans l’organisation des concours du ministère de l’Enseignement supérieur et la direction de l’InpHb », a expliqué Dr Kouassi.

Sur le point des 650 places disponibles, le responsable du concours a fait savoir que le mode de sélection obéit à une exigence de quota. « Il ne suffit pas d’être major pour entrer à l’Inp Hb. Nous nous basons sur les matières », a-t-il clarifié. Avant d’appeler les admis et leurs parents à mieux s’informer pour le choix des filières de formation. «pour faire des choix judicieux et non désolants». Tous ceux qui ont passé le cap du test écrit sont déclarés admis en raison de la suspension pour cette édition de l’épreuve d’entretien. Les candidats malheureux ont jusqu’au 23 décembre 2011 pour introduire des réclamations.
M Tié Traoré

Source:L'intelligent d'Afrique

ACSCI TV

 


 

 

Publié dans Abidjan News

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article