Elections législatives - Des partis du CNRD lâchent le FPI - Une vingtaine de candidatures de l’opposition enregistrée

Publié le par sethkokorussie

bg.jpgmia-copie-1.jpgLes négociations entre le pouvoir d’Abidjan et son opposition dans la perspective des élections législatives, commencent à donner des fruits. Des partis membres du Congrès national de la résistance pour la démocratie (CNRD) sont allés à cet effet déposer hier vendredi 4 novembre, une vingtaine de candidatures à la Commission électorale indépendante (CEI). Le Mouvement national citoyen alternative (MNC) de Kabran Appiah, le Cap Unir pour la démocratie et le développement (Cap UDD) de Gervais Coulibaly, l’Union pour la démocratie et la République (URD) de Danièle Boni Claverie et l’Union démocratique et citoyenne (UDCY) de Mel Eg Théodore, sont les partis qui ont officiellement et effectivement fait acte de candidature aux élections législatives de décembre 2011. « Le CNRD en général est en discussion avec le gouvernement. Et dans les négociations que nous menons, nous avons obtenu du gouvernement un certain nombre de promesses qui nous ont été faites quant à la libération de nos camarades incarcérés, à la sécurité du CNRD et de tous nos rassemblements », a déclaré à la presse, Gervais Coulibaly. Il a aussi annoncé le rééquilibrage de la CEI et le dégel des avoirs de certains cadres de LMP. A l’entendre, le gouvernement a fait la promesse de régler les problèmes dès que le CNRD sera engagé effectivement dans le processus électoral et le processus de réconciliation. Pour Gervais Coulibaly qui était entouré de plusieurs cadres du CNRD, les quatre partis qui ont franchi le rubicond espèrent en la bonne foi du gouvernement et d’Alassane Ouattara. Et le président du Cap UDD de rassurer quant à la libération de leurs camarades : « Vous savez que les négociations sont dynamiques. Je ne peux pas vous le dire maintenant. Attendons de les voir dès demain (samedi) ou après-demain (dimanche). Je pense que vous serez aux premières loges pour assister avec nous à l’arrivée de nos camarades ». Interrogé sur une probable mésentente avec le Front populaire ivoirien (Fpi), un poids lourd du Cnrd, M. Coulibaly a répondu que le gouvernement va réaliser ses promesses et que « ce sont les actes que le gouvernement va poser qui vont les convaincre ». Pour l`heure, le parti d`Affi N`Guessan reste ferme sur sa décision de boycotter les législatives, si ses conditions ne sont pas remplies.
Hervé KPODION
Légende : Gervais Coulibaly et des membres du CNRD ont fait acte de candidature pour les législatives.

Source:L'Inter

ACSCI TV

 

 

 

 


Publié dans Vu dans la presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article