CI: Retour des militants LMP à Abobo: Les jeunes du Rhdp disent non

Publié le par sethkokorussie

 

paLes militants du Rhdp d’Abobo Sagbé s’opposent au retour des partisans du président déchu qui ont quitté le quartier pendant la crise. L’Ong Bandam-Africa calme le jeu.

Les populations d’Abobo-Sagbé (derrière rails) s’opposent au retour des militants de la majorité présidentielle (LMP) parce que certains auraient tenu des propos malsains à l’endroit du président de la république. « Si Alassane est président, je retourne m’installer dans mon village » aurait déclaré SK, militant LMP résidant dans le dit quartier. D’autres auraient pris les armes à Yopougon, commettant des exactions contre les populations.

Pour ramener la cohésion, et la convivialité entretenue par ces populations depuis au moins trois décennies, l’Ong Bandam-Africa aidée des responsables du quartier Sagbé (Abobo-derrière-rails) ainsi que Lacina Serge Touré ont échangé avec la jeunesse du Rassemblement des Houphouétistes pour la Paix et la Démocratie (RHDP) et celle de la majorité présidentielle (LMP).

La rencontre a eu lieu samedi dernier à l’école N’Finmon d’Abobo. Suite à des débats houleux, la jeunesse du RHDP a rejeté l’idée de retour des militants de la majorité présidentielle. Parce que selon elle les partisans de Laurent Gbagbo ont fuit le quartier pendant les heures chaudes. «Lorsque Laurent Gbagbo a décidé de mettre Abobo sous blocus, le FPI a demandé par message codé à ses militants de quitter Abobo. Ces derniers (sympathisants de Laurent Gbagbo) oubliant les longues années de cohabitation qui nous liaient puisque cela remonte à nos grands-parents et parents qui sont pour la plupart décédés, ont quitté le quartier. Maintenant que le ciel n’est pas tombé sur nos têtes, ils veulent revenir. Nous disons non et non ! » a déclaré I.K, porte-parole de la jeunesse du RHDP.

Après de longues heures d’échange, un compromis a été trouvé pour le retour des militants de la LMP qui sont restés dans le strict cadre de l’expression politique. Pour ceux d’entre eux qui auraient pris les armes, la jeunesse du RHDP a opposé un refus catégorique à leur retour. « Pas question qu’ils (miliciens) reviennent ici » a martelé le porte-parole de la jeunesse RHDP. Les responsables des quartiers et ceux de l’ong Bandam-Africa satisfaits déjà du retour d’une partie des militants de la majorité présidentielle, ont félicité les jeunes du RHDP pour leur esprit de conciliation et de compréhension.

Les représentants de l’ong Bandam-Africa ont par ailleurs invité les jeunes des deux camps à entretenir l’esprit de fraternité qui a toujours caractérisé leurs relations.

L’ong compte poursuivre les négociations avec les responsables du groupement tactique 9, les autorités communales pour le retour à Abobo des partisans du président déchu, Laurent Gbagbo.

Source:Koaci.com par Wassimagnon

SETH KOKO TV


 

Publié dans Abidjan News

Commenter cet article