CI: Lutte contre le banditisme: Watao promet un nettoyage à Abidjan

Publié le par sethkokorussie

Abidjan sera nettoyée des bandits dans moins deux semaines. Telle est la promesse faite ce mardi aux ivoiriens par le commandant de la zone sud des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (Frci), Issiaka Ouattara dit Watao.

Le commandant de la zone Sud des Frci a décidé de frapper fort, face à l'insécurité grandissante à Abidjan, rassurant les ivoiriens que dans les jours à venir, ils vaqueront librement à leurs occupations. "La récréation est terminée. La Côte d'Ivoire doit rebondir. D'ici à la fin de ce mois nous allons frapper fort. Les ivoiriens iront au travail librement ," a-t-il confié à l'équipe de Koaci.com.

WA.jpgWatao sait néanmoins que ceux qui troublent la quiétude des ivoiriens sont dans les rangs des Frci. "Nous avons promis au président de la république que d'ici quelques jours Abidjan va changer de visage. Nous n'allons pas faire de cadeau aux éléments des Frci qui posent des actes ignobles. Nous allons extirper les brebis galeuses de nos rangs. Je lance un appel aux jeunes frères qui n'ont rien compris. Il est temps qu'ils se ressaisissent," a averti Issiaka Ouattara.

Le commandant de la zone sud des Frci a également pris l'engagement de démanteler les barrages anarchiques qu'on trouve à travers la ville d'Abidjan. "La Côte d'Ivoire est un pays de droit. Il faut que tout entre en ordre. Il faut faciliter la tâche au président de la république qui a hérité d'un pays pourri qu'il doit redresser ," a-t-il insisté. Depuis samedi dernier, les éléments des Frci ont été casernés. Watao leur demande de rester dans les casernes. "Vous n'avez plus le droit de sortir. Ceux qui seront complices de braquages payeront cash. Vendredi dernier, nous avons abattu trois éléments à Koumassi qui attaquaient les honnêtes citoyens. Je sais que parmi vous, il y a des évadés de la Maca faites très attention," a-t-il conclu. En attendant que le message du commandant de la zone sud ait un écho favorable. Nous apprenons de sources sures que l'autorité des sous-préfets et préfets serait bafouée dans certaines régions par des commandants de zone.

C'est d'ailleurs le cas à Katiola où les Frci n'auraient pas de considération pour l'administrateur.

Wassimagnon, Koaci.com Abidjan

SETH KOKO TV

 

Publié dans Abidjan News

Commenter cet article