CI: Le plateau toujours aux mains de Dogbo Blé

Publié le par sethkokorussie

DOG.jpgLe Plateau est toujours sous contrôle des résistants de Laurent Gbagbo. Cette commune a été selon des témoins la cible de frappes aériennes ce mercredi matin par la coalition internationale.

La pacification du Plateau, centre des affaires est devenue un os dans la gorge des forces de Ouattara ainsi que la coalition internationale. Cette commune à l’instar des autres n’est pas encore débarrassée des résistants de Laurent Gbagbo malgré sa chute survenue ce lundi. Le patron de la garde républicaine, Dogbo Blé et ses hommes aidés de mercenaires régneraient en maître absolu et seraient déterminés à faire du centre des affaires leur quartier général. Le retranchement des résistants de Gbagbo au Plateau serait justifié, mais agacerait néanmoins les éléments des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci). Puisqu’ils avoueraient selon nos sources une impuissance à débusquer Dogbo Blé et ses hommes. Des indiscrétions affirment que les résistants de Gbagbo auraient choisi le Plateau pour empêcher la réouverture de l’administration. Dans sa quête de mettre hors d’état de nuire ces soldats encore à la solde de Gbagbo, Frci et coalition internationale multiplient les assauts contre le Plateau. Une aventure jugée puérile par des habitants du Plateau d’autant plus que les résistants agiraient du haut des immeubles où ils seraient désormais postés. Mais n’empêche. Ce mercredi matin tout comme la veille, des tirs à l’arme lourde et des explosions d’obus venant du Plateau auraient été entendus par des habitants de Treichville qui affirment par ailleurs que ces attaques étaient menées par les hélico de la coalition internationale. Le patron de la garde républicaine qui n’a pas encore fait allégeance au président de la république Alassane Dramane Ouattara n’entend pas abdiquer pour l’heure, puisqu’il aurait également le soutien de jeunes patriotes zélés. Des informations en notre possession confirment cependant que des jeunes patriotes auraient été appelés ce mercredi matin à un rassemblement à la place de la république du Plateau par le président de la Sorbonne (espace de libre expression) solidarité, Clément Nando. Ce dernier leur aurait lancé cet appel au cours d’un meeting qu’il aurait animé le même jour à l’agora du quartier Locodjoro Jérusalem. Son message a reçu un écho favorable puisque des jeunes patriotes auraient selon des témoins, pris la direction du centre des affaires par voie maritime à la fin de ce meeting.

Alors que Ouattara annonçait ce mercredi lors d'une conférence de presse qu'il y prendra possession d'ici peu, la question de savoir si les deux français enlevés au novotel du plateau peu avant les premières frappes de Licorne se trouveraient au palais présidentiel est de plus en plus évoquée du côte des observateurs. Ces possibles "otages" pourraient dans cette hypothèse peut être servir de monnaie d'échange pour Dogbo Blé et ses hommes.

SOURCE/Wassimagnon, Koaci.com Abidjan

SETH KOKO TV

L'ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) donne la parole le 5 avril 2011 à une femme violée par des militaires de Gbagbo. Cette dernière demande aux ivoiriens de lutter afin que cela ne se reproduise plus en Côte d'Ivoire, et que les ivoiriens se pardonnent pour l'avancement de notre patrie.

Nous, en tant défenseurs des droits de la société civile ivoirienne avons l'obligation et le devoir de faire entendre la voix de cette femme qui malgré ses humiliations et douleurs prône la tolérance et le pardon pour une Côte d'Ivoire unie, une et indivisible.

Nous souhaitons que cette vidéo qui sort " dans un contexte particulier" de la situation politique ivoirienne, ne vous inspire pas de haine ni de sentiment de représailles mais plutôt vous enseigne que l'on peut être meurtri, blessé dans sa chair et pardonner pour permettre aux autres de vivre en paix. "Paix et Réconciliation sont les maîtres mots de cette vidéo"

Fraternellement,

Le service de communication de l'ACSCI

  Christelle Kouassi: son témoignage en vidéo


 

 

 

Publié dans Abidjan News

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article