CI: Le gouvernement annonce la radiation des Forces de sécurité hésitantes

Publié le par sethkokorussie

AD1 FDSMilitaires, gendarmes et policiers qui n'ont toujours pas rejoint leurs unités risquent leur radiation. Le gouvernement donne 48 heures à ces éléments "déserteurs" de regagner impérativement leurs différentes bases.

Malgré les appels à regagner leurs unités, des éléments des forces de sécurité ne se sont toujours pas exécutés.

Le gouvernement d’Alassane Ouattara donne un ultimatum de 48 heures à ces policiers, militaires et gendarmes encore hésitants à rejoindre leurs bases, si non, passé ce délai, ils ne feront plus partie des effectifs des forces de sécurité. C'est du moins l'une des décisions arrêtées ce mardi lors d'un conseil de gouvernement présidé par le Premier ministre, Guillaume Soro.

En attendant de connaître le nombre exact des "déserteurs", le gouvernement exige des miliciens le déposer de leurs armes. Le conseil a par ailleurs statué sur le sort des personnes arrêtées à la résidence présidentielle.

Le porte-parole du gouvernement, Patrick Achi a annoncé que des procédures d'enquêtes préliminaires sont en cours pour les crimes et délits commis par Laurent Gbagbo et une soixantaine de personnalités de son clan. "Dans le soucis de transparence, vous serez tenus régulièrement informés de l'évolution de cette procédure," a assuré le porte-parole.

En marge de ce conseil de gouvernement, le président de la république, a reçu en audience ce mardi, l'ancien chef d'Etat major de l'armée ivoirienne sous l'ère Gbagbo. Le général Mathias Doué n'a pas voulu dévoiler le contenu de ce face à face au public. Cependant, il a apporté sa compassion aux ivoiriens et leur a demandé d'avoir la foi, la confiance et d'être sincères.

Source:Wassimagnon, Koaci.com Abidjan

 

 

 

Publié dans Abidjan News

Commenter cet article